La Lorgnette

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 26 2015

Atelier théâtre au Val Druel: inscrivez-vous!

Le centre social Mosaïque du Val Druel, pôle C. Claudel...

                                           Propose,
               En collaboration avec l'association « La Lorgnette... » 
                  
                  Un Atelier THÉÂTRE  Pour tous, à partir de 16 ans
                       Le mardi de 18h à 19h30 à partir du 17 novembre 2015

« Comme une exploration, comme un regard ouvert sur soi-même et les autres… »




Renseignements, inscriptions :

Auprès du centre social Mosaïque..02/35/ 84/22/26

Auprès de la Lorgnette …………...06/70/13/06/09




« Nous travaillerons dans un premier temps sur l’univers étonnant de la célèbre pièce de Jean Cocteau,

« Les mariés de la tour Eiffel … »

Une bouffonnerie et une charge contre la banalité, une poésie surréaliste drôle et finalement pleine de sens…

Le stage met en jeu les imaginaires du corps sans oublier les mots. Il est encadré par Gilbert Rault, metteur en scène.

mercredi, octobre 21 2015

Article de Paris-Normandie du 20/10/2015

__Dans le cadre de "Mémoire de quartier" à Neuville les Dieppe, une exposition a lieu à l'hotel de villa. Pour en savoir plus sur ce nouveau temps fort, lisez l'article ci dessous et ... allez voir l'exposition !

Article De Paris-Normandie__

Les immeubles prennent de la hauteur; vidéo sur le site de la ville de Dieppe

"Les immeubles prennent de la hauteur"

Voici la vidéo

Vous pouvez également revoir la vidéo "Circulez, y'a tout à voir "

Le Parc paysager s'anime, article de Paris-Normandie du 26 septembre 2015

L'action de Gilbert Rault continue comme jamais sur Dieppe. Pour connaître la uite des interventions de la Lorgnette, voici un article de Paris Normandie du 26/09/2015

Le parc paysager s'anime

dimanche, mars 1 2015

STAGE DE THEATRE ADULTES ET ADOLESCENTS du 27 au 30 avril

« La Lorgnette » et la « Maison des Jeunes de Neuville » proposent…!!

!!!...STAGE de théâtre ADULTES et ADOLESCENTS « Comme une exploration, comme un regard ouvert sur soi-même et les autres. »

Du 27 au 30 avril 2015 …10h/12h…13h30/16h. « Nous avons retenu comme thème, l’idée de construire des personnages et de les faire se rencontrer dans la ville. »

Maison des Jeunes de Neuville lès Dieppe. 15 places, débutant(e)s bienvenu(e)s. 50 euros ( repas non compris.) Renseignements inscriptions: 06 70 13 06 09

« Le stage met en jeu les imaginaires du corps sans oublier les mots. Il est encadré par Gilbert Rault, metteur en scène et Pyram St-Phar comédien-scénographe. »

  • Pyram réside à Port au prince en Haïti. Il est actuellement étudiant à l’E.S.A.D.S de Strasbourg. Il a participé avec La Lorgnette au projet « croisons les arts entre Haïti et la France » et à la venue à Dieppe de 12 jeunes de l’association Pyépoudre de Port au prince.

mercredi, décembre 17 2014

Gilbert rault a joué son spectacle "Le petit Garçon..." à Dieppe

en cliquant, sur le lien ci-dessous, vous pourrez lire le compte-rendu de la représentation de Gilbert à la résidence Beau soleil

Article de Paris-normandie du 15/12/2014

mardi, novembre 18 2014

Petites infos pour une fin d'année "très Lorgnette"

Novembre et décembre 2014.... Il y aura une belle aventure qui se poursuit à Dieppe et sans doute quelques folies à rêver pour 2015... à suivre, on en reparle très bientôt...

Il y aura ces belles rencontres qui se prolongeront autour des "formations-actions" initiées par La Lorgnette depuis juin...

Toujours à Dieppe. Une quinzaine de stagiaires interrogeront et s'interrogeront sur les activités d'expressions... On reparlera d'émerveillement, d'univers d'expression, de " jouer à comme si c'était vrais..."

Dans le cadre de l'aménagement du temps scolaire La Lorgnette s'impliquera également aux côtés des stagiaires dans des ateliers de une heure trente avec une quinzaine d'enfants...

On verra la reprise pour quelques séances de "Vertiges" et des" Rêves du petit garçon qui ne voulait pas mourir noyé"... Avant pour ce dernier spectacle une immersion parisienne prévue pour le printemps 2015...

On réfléchira et on agira sur des actions de théâtre d'intervention à Vernon, Mont-Saint-Aignan...

PS) Je poursuis l'écriture de mon prochain texte-spectacle. Je rêve d’un aboutissement en 2015...

Gilbert.

mercredi, novembre 12 2014

Circulez, y'a tout à voir! : On en parle

Le samedi 8 novembre, sous un beau soleil, au val Druel.. La consécration sous le signe de la fête d'un beau et long travail!

Article dans Paris Normandie du 11 novembre

Vidéo sur le site de la ville de Dieppe |fr]

mardi, octobre 28 2014

Pour visualiser ce qu'est l'action "Mémoires de quartiers" à Dieppe

Pour ceux qui sont intéressés par l'action "Circulez...", vous trouverez une vidéo et un diaporama sur le site de la ville de Dieppe. Il vous suffit de cliquer sur les liens ci-dessous pour ...circuler avec nous.

vidéo diaporama

dimanche, octobre 26 2014

Gilbert Rault et la Lorgnette: "Circulez y'a tout à voir" ( mémoires de quartier ) s'associe au premier festival des gourmandises de Neuville le 18 octobre et du val Druel le 8 novembre

affiche_circulez affiche_circulez08

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/1656418/region/une-journee-gourmande#.VEFNII1OJYc

En 2014, les « mémoires de quartiers » ont poursuivi leurs routes…

J’ai eu la chance de les accompagner cette fois encore, la troisième… avec la ville de Dieppe et nombre de ses services, avec un collectif de partenaires de terrain, avec les habitants jeunes et adultes…
Comment j’aborde le projet et cela depuis le début ?

…Je marche, beaucoup… Je coupe et recoupe les quartiers et leurs géographies… Je découvre les nouveaux et les futurs axes, ceux pour les véhicules ceux pour les piétons… J’imagine comment cela sera traversé, ouvert, désenclavé… Il m’arrive de rêver… Il m’arrive de me laisser porter par quelque utopie…

… Je parle beaucoup, aussi, avec les habitant(e)s… Quand on se rencontre, le sourire n’est pas rare, parfois on échange un mot ou deux… Quand le temps est possible, il arrive qu’on se raconte ce qu’on sent, ce qu’on voit,ce qu’on voudrait… ce dont on se souvient, ce qu’on pense pour demain…

… Je regarde beaucoup et j’écoute souvent… Un quartier c’est une réalité de vies individuelles, un quartier c’est une réalité collective, un quartier c’est une histoire qui s’écrit chaque jour…Quelle expérience de se poser ici ou là de ne plus bouger d’ouvrir toutes les fenêtres de ses propres sens…Ce n’est décidément pas pour rien qu’on dit « écouter battre le cœur de la ville. » Ce n’est pas qu’une image.

… Je respire profondément aussi…

J’aime sentir, en fonction du vent de mer ou de terre, en fonction de l’heure, celle du repas, (midi et ses odeurs de friture et de petits oignons !) celle du flux des voitures …

En 2014, ça creuse, ça retourne, ça construit et déconstruit, encore un peu partout, ça tractopelle, ça joue de la grue et du bull…

Une idée vient…

Un quartier, une ville, ce sont des tissages complexes de réseaux… fils et gaines pour transporter l’eau, l’électricité… Tuyaux, poubelles pour les évacuations… Routes et chemins pour les gens…

Lier, relier connecter, brancher… Tout cela est tellement humain et doit tellement servir l’humanité… Humain, humus ( terre en latin)… On enterre les réseaux matériels ils ressortent en eau claire au robinet, en électricité, éclairage et chauffage …

« pour mieux être, mieux vivre… ensemble »

Un quartier une ville ce sont également des réseaux de communications inouïs. Individuels, familiaux, sociaux, institutionnels…Vivre ensemble et en nombre, c’est une des choses les plus complexes et les plus incontournables… c’est la quête du début de l’humanité justement, ensemble pour se protéger, pour partager, pour inventer… » Pour tout ce qui fait espoir … » (pour cette fois on laissera le versant plus obscur de côté…)

Pour moi, un rénovation urbaine porte tout cela et je trouve que c’est une bonne idée qu’au-delà du matériel on offre à l’artiste un champ de liberté et d’imaginaire…

En 2014 donc, fort d’être ensemble, nous avons marché, parlé, respiré et inventé un événement-performance autour du sens de la communication. Avec plus de cent enfants de cours moyens, nous avons écrit environ 500 poèmes, textes surréalistes, textes pour se penser demain… Puis nous avons expérimenté des façons de les « dire »… Justement en utilisant des « réseaux de tuyaux »… Puis nous avons convié des adultes à « jouer » cette préfiguration avec nous… Honnêtement, quelles parties de plaisir, de magie et « d’émerveillance… » Puis…Il n’y avait plus qu’à ouvrir ce grand jeu aux quartiers, à le décliner avec les idées et réflexions de tous, à inventer des réseaux parallèles …

__Alors, les 18 octobre à Neuville et le 8 novembre au Val Druel, __ Les tuyaux seront partout, ils parleront et feront parler, ils traverseront des espaces un peu démesurés, sortiront de fenêtres, s’installeront dans les bib-ludo et ailleurs… Autour d’eux on valorisera la web-radio, la parole musicale, les téléphones tranches de vies…On « écrira-affichera-dira-lira » des réflexions pour aujourd’hui et demain…On inventera, en réel, l’histoire de jeunes facteurs messagers en patinette, on mettra les sens en émoi lors de parcours étranges et aussi en nous associant à un « festival des gourmandises », on sera au cœur de l’idée que la vie c’est un mouvement…

Ensemble et fier de l’être, c’est parfois possible et, l’art qui transforme, justement, peut y aider…

Gilbert Rault.

Les habitants du camp des graviers sont repartis avec leur livre

Il était une fois des gitans…. Texte de Sabiha ( 12 ans)

Il était une fois des gitans qui vivaient sur un terrain très sale et plein de graviers, et un jour, on leurs a proposé d’avoir des maisons. Nous étions tous d’accord et impatients de les avoir et quand j’ai écrit ce texte, nous étions le 13 décembre. Nous emménagerons peut être le 10 mars 2014, et j’ai de grands projets pour ma chambre, car toutes ces choses vont changer notre mode de vie…Nous avons vécu toutes ces années en caravane, c’est vraiment gentil de nous construire des maisons… Toute ma famille a vécu ces années sur ce terrain, et moi je vais peut être m’ennuyer de lui car j’y ai passé de bons moments. C’est là que j’ai fait mon dernier Noël 2013 et le prochain, je le ferai dans de meilleures conditions… Merci beaucoup pour cette maison, ce sera un grand changement dans ma vie !

Ce texte, écrit par une enfant du camp des graviers sert d'introduction et de présentation du livre élaboré à partir du travail de collecte des souvenirs des habitants du camp des graviers de Saint Etienne du Rouvray.

Une réception a été organisée au centre social de la Houssière de Saint Étienne du Rouvray le 25 juin 2014. Très vite c'est une belle fête qui s'est installée avec lecture de textes, groupe musical, danse et gourmandises... Les premiers concernés, ceux "du livre" étaient là, en famille et c'était émouvant d'être ensemble avec eux. C'était l'occasion pour l'équipe du "relais accueil des gens du voyage" de remettre, ( en présence d'amis, de personnalités de la CAF, de la CREA, du département et d'Hubert Wulfranc, maire de Saint Etienne) aux anciens habitants du camp des graviers. le livre et son CD : "des pas dans les graviers"... quelques lignes de la "préface du livre éclaire la démarche de ce qui a été une belle "aventure"...

" Ce livre, est la trace de moments partagés de janvier à juin 2014 entre des voyageurs en partance pour une maison, un artiste comédien, une photographe,et une intervenante du relais accueil...

...On a parlé, on a ri, on a fait des photos, on a été ému parfois pendant ces rencontres à se replonger dans les années - dix, vingt-vécues sur le terrain des graviers...

...Gilbert, le comédien a capté et mis en texte ce qui s'exprimait dans ces rencontres.

...Pomme Célarié a créé les photographies.

...Patricia a réalisé la maquette du livre.

...Pierre de "l'espace jeunesse" du Grand-Quevilly a enregistré les textes pour le CD avec les voix de Sabiha, de Nathalie et de Gilbert.

... Muriel et Gisèle ont porté le projet et pris soin des liens pour faire équipe..







livreSER

Gilbert a lu quelques extraits des textes écrits à partir des souvenirs des occupants du camp

livre_SER

LivreSER_3

Les photos de Pomme Célarié étaient exposées

livreser_famille

Chaque famille est repartie avec un livre et plein de souvenirs

Voici un texte écrit par Gilbert Rault qui donne un aperçu du livre :

Rat’s party !

C’est la Salsa des rats qui se sont invités au terrain des graviers !

Rat’s party !

Ils sont tous arrivés ils ont bien rigolés déjà un peu bourrés !

Rat’s party !

Rats des villes rats des champs rats d’égouts rats gadou L’orchestre a commencé !

Rat’s party !

Sur un rythme endiablé ils ont joués comme des fous pour un public en sueur !

Rat’s party !

Rat guitare rat batteur rat l’bol et rat chanteur décibels en majeur !

Rat’s party !

Et même les petits rats ont offert un ballet dynamique électrique !

Rat’s party !

Ca grignote ça boulotte ça joue de la quenotte et ça couine à tout va !

Rat’s party !

Maigrichons grassouillets courts sur pattes allongés on glousse on se trémousse !

Rat’s party !

Pour une histoire de fille une embrouille de caïds pour une eau trop acide !

Rat’s party

Coups de pattes coups de têtes morsures et saignements ça cogne dans tous les sens !

Rat’s party !

Le bal a mal tourné les voisins ont gueulés les flics sont arrivés !

Rat’s fini… Si on peut même plus rigoler !…

jeudi, novembre 21 2013

On parle de la viste des quartiers dans la Presse.

La visite des quartiers a commencé et connait un réel succès. En voici un compte rendu dans l'édition du 21 novembre de Paris-Normandie

N'hésitez pas à visionner également la vidéo qui rend bien compte de cette visite qui se fait en minibus.

http://www.paris-normandie.fr/article/dieppe/memoire-de-quartiers-ou-comment-redecouvrir-lhistoire-de-dieppe-video

Lisez également [l'article consacré à cet évènement dans les "Informations Dieppoises"''

http://www.lesinformationsdieppoises.fr/2013/11/19/des-visites-en-minibus-et-des-emissions-de-tv-a-neuville-et-au-val-druel/

dimanche, novembre 17 2013

Des gens, des pierres et tout le reste

Le dernier projet sur Dieppe dont "La Lorgnette" est partie prenante

Profitez des visites de quartier entre le 20 et le 30 novembre pour découvrir la Neuville et le Val Druel avec un autre oeil.

des gens

des gens2 __ __Dépèchez vous de réserver!

Des gens, des pierres

mercredi, octobre 30 2013

La représentation à Neufchâtel a lieu demain Jeudi

Contrairement aux premières informations, la représentation du spectacle "Croisons les arts ..." à Neufchätel en Bray aura lieu Le Jeudi 31 Octobre à 17h30 et non pas le Vendredi 1er Novembre

Pour bien vous rendre compte d travail effectué, vous pouvez consulter une vidéo et un article parus sur le site www.dieppe.fr

Merci à tous ceux qui ont soutenu le spectacle, ne serait ce qu'en prenant le temps d'être spectateur/témoin des pièces jouées à ces trois occasions.

samedi, octobre 26 2013

On en parle en Haïti: l'article d'Augustin Chenal.

Augustin Chenal, journaliste qui accompagne les comédiens de Pyepoudre, a posté un article sur le travail conjoint dont on a pu voir le résultat hier soir à Dieppe

Très beau spectacle à Dieppe ce soir

A l'occasion du projet "Croisons les arts entre Haïti et la France", une représentation a eu ce Vendredi 25 Octobre à la salle jacques Prévert de Dieppe. Nous avons eu l'occasion de voir le beau travail de nos amis de Pyepoudré ainsi qu'un travail collaboratif entre le groupe de comédiens Dieppois et Haïtiens autour du livre de William Golding, "Sa Majesté des mouches".

Voici quelques photographies qui rendent bien compte de l'atmosphère très conviviale de cette soirée.

Spectacle de Dieppe1

Spectacle de Dieppe2

Spectacle de Dieppe3

Spectacle de Dieppe4

Spectacle de Dieppe 8

Spectacle de Dieppe 9

Spectacle de Dieppe 5

Spectacle de Dieppe 6

Spectacle de Dieppe 7

Spectacle de Dieppe 10

Spectacle de Dieppe 11

mardi, octobre 22 2013

Vouvez assister aux représentations de "Croisons les arts entre Haïti et la France"

ça y est, les Haïtiens invités par La Lorgnette sont à pied d'œuvre à Dieppe pour continuer le projet "Croisons les arts entre la France et HaIti" et présenter leur travail autour du livre "Sa majesté des Mouches" de William Golding . D'après les gens qui ont vu le résultat de leur travail, cela vaut le détour.

Nous organisons trois représentations du texte qu'ils ont monté ainsi que le travail que Gilbert Rault a réalisé avec un groupe de comédiens amateurs sur le même thème.
C'est gratuit et votre présence donnerait tout son sens à leur venue en France.

__ Les trois représentations auront lieu :__

Le VENDREDI 25 octobre à DIEPPE (Salle Jacques Prévert, rue Montigny) à 18h30

[

Le MARDI 29 Octobre à Rouen (Centre Malraux; Les Sapins) à 18h30
Le VENDREDI 1er Novembre à Neufchatel en Bray (Salle des fêtes Municipale) à 17h30

mercredi, octobre 16 2013

Le Projet "Croisons les arts entre Haïti et la France": le contexte et l'histoire d'un projet commun.

"Croisons les arts entre Haïti et la France", Un projet, des objectifs, des actions…

Les associations françaises "La lorgnette" et "Parle", s’unissent avec le centre culturel Haïtien « Pyepoudre. » Ensemble, ils décident de faire vivre le projet « Croisons les arts entre Haïti et la France » qui s’articule autour des objectifs suivants…

  • Permettre une meilleure connaissance des deux cultures dans le respect des différences et des similitudes de chacune d’entre elles.
  • Explorer le concept de « l’art éducation » au niveau des deux pays, dans une dimension humaniste et universelle.
  • Développer des modules d’actions et de formations pour et avec un public jeune, dans le domaine du théâtre et des arts plastiques.
  • Elargir les applications à la danse, la musique, la littérature, la poésie.

Première action : Port au prince, Haïti.

Gilbert Rault et Joëlle Legland ont passé deux semaines en Haïti, du 15 mars au 1er avril 2012, dans le cadre du partenariat avec le centre culturel Pyepoudre. Nous avons collaboré avec les équipes de Paula Clermont Péan (directrice du centre). Il s’agissait d’explorer notre volonté de partenariat en développant une action concrète de terrain autour d’ateliers de pratiques artistiques et de formation. Cette action reposait sur l’idée partagée de l’importance de l’éducation artistique et de la nécessité de son développement sur la plus grande échelle possible.

- Nous avons été attentifs à prendre la mesure des pratiques en cours. En fonction du programme, nous avons été à l’écoute des intervenants haïtiens et de la pédagogie qu’ils développent au cours de leurs ateliers. - De notre « place », nous avons proposé des ateliers de théâtre et d’arts plastiques en nous appuyant sur l’universalité des contes. C’est Gilbert Rault, comédien, qui a animé les séquences théâtre. C’est Joëlle Legland, enseignante et plasticienne, qui est intervenue en synergie, sur la dynamique de la poésie et des arts plastiques. - Nous avons travaillé avec 193 enfants. 6 lieux différents nous ont accueillis (3 à Port au Prince, 3 en province.) Sur ces lieux, nous avons organisé 9 mini stages d’une journée (de 9h à 16h). 3 enseignants, 4 animateurs extérieurs, 5 artistes ou animateurs du centre culturel Pyepoudre ont participé à ces travaux.

Seconde action : Port au prince, Haïti.

Gilbert Rault et Joëlle Legland ont passé presque trois semaines en Haïti du 30 novembre au 19 décembre 2012.




- Avec 8 à 10 jeunes adultes pratiquant le théâtre dans le cadre des activités de Pyepoudre, et, pour certains qui interviennent eux-mêmes dans le cadre d’ateliers « arts éducation » avec des enfants, nous avons pu établir un cycle de trois ateliers. C’est ce groupe, très dynamique, qui pourrait participer à l’action d’échange en Seine-Maritime (France).

- Avec des enfants entre 8 et 14 ans (environ 90) nous avons mené trois journées d’ateliers dont deux en province à Lamardelle, et une à Port au Prince. Nous y avons mêlé la lecture, l’art plastique, le théâtre, avec comme thème central un conte connu des deux cultures : « Le Petit Chaperon Rouge. »



- Le directeur de la SHAA (Société Haïtienne des Aveugles et des Amblyopes) nous a sollicités pour une intervention auprès d’une dizaine de jeunes aveugles. Nous avons répondu favorablement et mené un atelier très intéressant autour du conte. Nous sommes convaincus que « l’art éducation » a sa place dans ce type d’établissement.

- Avec Paula nous avons présenté notre projet lors de différentes réunions. Nous avons été reçus à l’Institut français par Corinne Micaelli directrice exécutive, à Fokal par la directrice Lorraine Mangonès, et à « Formation Culture Création » par Colette Armenta Pérodin, également directrice exécutive. Enfin, Le ministre de la Culture nous a reçus et nous avons eu le temps nécessaire pour développer nos idées, en discuter et envisager les pistes de soutien possible avec l’état haïtien.

Troisième action : Dieppe et département 76, France.

…Du 18 octobre 2013 jusqu’au 3 novembre 2013, nous recevons un groupe de 12 Haïtiens qui viennent en France pendant 2 semaines et partagent avec une vingtaine de français une aventure humaine, culturelle, et artistique.

Phase 1 :

Entre septembre et octobre, depuis son pays, chacun des groupes, prépare un travail autour des thèmes développés dans le célèbre roman de Golding : « Sa majesté des mouches. » Le traitement artistique est large entre théâtre, danse, chant, récit, arts graphiques, etc.

Avec Paula et Joëlle, nous avons tracé les lignes d’un synopsis : «Un groupe de jeunes, après une tempête et le naufrage du navire qui les transportait, se retrouve isolé sur une île déserte et cependant hospitalière. Passé le premier choc, un consensus de survie est mis en place et accepté collectivement, deux clans se forment avec deux façons de construire la vie en société. Très vite des animosités naissent, des rivalités et des jeux d’influences perturbent la vie quotidienne, des trahisons et des ralliements bousculent les équilibres fragiles. Il n’y a plus qu’un pas à faire pour que s’installent la violence et ses dérives… » On parle de démocratie, de dictature, de solidarité, d’altérité, de la complexité de la vie… Bien évidemment, il ne s’agit pas de forger une dynamique de rivalité ou de dualité dans ce travail préparatoire. Nous saurons instaurer entre les équipes, un espace de complicité, de curiosité. Croiser les Arts, c’est, dans notre projet partenarial, faire œuvre commune de nos forces.



Phase 2 :

Le groupe de jeunes haïtiens sera accueilli en France du 18 octobre au 4 novembre. Le site retenu est la ville de Dieppe. L’hébergement sera assuré au domaine des roches à Dieppe. Le programme sera axé sur la rencontre humaine et le croisement des arts. Plusieurs moments seront consacrés à la découverte du département d’accueil. Deux journée à Paris clôtureront le séjour.

Cette phase durera une semaine en partenariat avec la Maison des jeunes de Neuville les Dieppe, l’association Oxygène, La maison J. Prévert. Son objectif est de former une « troupe » avec les deux groupes. - Dans un premier temps chacun d’eux présentera son travail. - Dans un second temps, il faudra organiser la création collective qui sera montrée lors de la phase 3. Il s’agira de faire œuvre commune, en réalisant un montage pour se retrouver « en jeu et ensemble ». Le français et le créole seront utilisés. Le travail de chœur, la dimension chorégraphique et l’engagement corporel serviront de fil conducteur.

Les invités Haïtiens arrivent dans deux jours. Demandez le programme définitif.

PROGRAMME DU SÉJOUR

Vendredi 18 octobre 2013

° Arrivée matinale à Orly, transport vers Dieppe, installation au centre d’hébergement municipal du « Domaine des Roches ».

° Accueil Dieppois.

° 19h30 : Repas amical à la M.J.N.

Samedi 20 et dimanche 21 octobre :

° Prises de contact et adaptation

° Visite de la côte normande en minibus

° Premiers travaux de lectures des textes sur « Sa majesté des Mouches. »

Lundi 21 au jeudi 24 octobre : ( 9h-17h30)

° Rencontres de travail avec les groupes français et haïtiens. Nous profiterons de la salle Lingois le matin et de la salle de théâtre de la maison Jacques Prévert l’après midi. Les repas du midi sont pris en commun au restaurant de l’association Arlequin de Neuville les Dieppe.

Vendredi 25 octobre __ ° Organisation d’une soirée rencontre à la maison Jacques Prévert. (rue Montigny 76200 Dieppe) 18 heures 30 à 21 heures 30 « soirée publique »:__

° Mini-atelier de théâtre partagé avec les spectateurs intéressés.

  • Présentation des travau Haïtiens, Français et de la réalisation commune

° Rencontre avec des comédiens et comédiennes du groupe d’Odile Mauviard. __ Samedi 26 et dimanche 27 octobre:__

Accueil des Haïtiens dans les familles de sympathisants. Rendez-vous à 11heures place du Boulingrin à Rouen …

Lundi 28 et mardi 29 octobre :

° Le Centre Malraux à Rouen ( La grand-mare, rue François Couperin) nous accueille pendant deux journées qui s’articuleront autour d’ateliers : « Art Plastique, Théâtre, Danse ». ° Un atelier danse est accueilli par Aurélie et animé par la danseuse du groupe haïtien, regroupe danseuses danseurs et amateurs à la MJN. Ouvert aux personnes intéressées de 18h30à 20h à la MJN de Neuville les Dieppe)

__°Organisation d’une soirée rencontre au centre André Malraux de Rouen ( Rue François Couperin le mardi 28, à partir de 18h30 : « soirée publique »

Mercredi 30 et jeudi 31 octobre :__

L’ESCALL de Neufchâtel en Bray partage ces deux journées avec nous. Une préparation en amont dans le cadre d’un stage de théâtre pour un groupe d’adolescents favorisera la rencontre. Organisation d’une soirée rencontre à la salle des fêtes municipale de Neufchâtel en Bray le Jeudi 31 à 17h30 : « soirée publique »

Vendredi 1er et samedi 2 novembre

° Bilans. ° Temps libres et amicaux ° Spectacle du groupe d’Odile Mauviard à Berneval le samedi en soirée.

Dimanche 3 novembre

Départ de Dieppe en train à destination de Paris.

………….Pour ces groupes, il s’agit d’une aventure exceptionnelle et qui a la chance de s’inscrire dans un projet ouvert et en cours de fonctionnement. Nous souhaitons vivement que cette nouvelle étape débouche sur une suite : des jeunes français en Haïti, une mise en réseau et en action de formations autour du théâtre éducation, l’exploration de nouveaux partages et croisements à inscrire dans des perspectives d’avenir

mardi, octobre 15 2013

On parle de Gilbert dans le dernier numéro du journal de bord d'octobre;

Journal de bord Octobre 2013

- page 1 de 3